Les investisseurs étrangers préfèrent la France !

Les investisseurs étrangers privilégient désormais la France !

Pour la première fois, Paris détrône Londres et devient la ville la plus attractive d’Europe et du monde pour les investisseurs étrangers. Paris devance ainsi Londres, New York, Shangai et Singapour.

Les raisons de cet engouement sont multiples.

Tout d’abord, le charme de Paris (et de la France en général).

Ne boudons pas notre plaisir : le style français est incomparable et incontournable pour un marché immobilier unique et prestigieux.

Le développement du Grand Paris est sans aucun doute un atout significatif: c’est le plus grand projet urbain en Europe : 153 villes concernées, 68 nouvelles gares. Le dynamisme économique ainsi engendré se répercute sur le secteur immobilier et l’arrivée massive d’investisseurs étrangers.

Les JO 2024 contribuent bien entendu également à cet engouement : la Seine Saint Denis, par exemple, va connaître une véritable transformation grâce aux JO 2024 avec la construction des villages olympiques et paralympiques et des différentes infrastructures.
Une fois les JO terminés, ces espaces seront utilisés pour la construction de logements, écoles, bureaux…
Sans compter la publicité et le rayonnement international.

Les opérations séduction impulsées par le Président Macron, telle que la récente opération « Choose France », sont autant de publicité pour notre pays.

Enfin, il faut l’admettre, les capitales européennes sont devenues un peu moins compétitives récemment : Londres qui souffre des incertitudes dues au Brexit et Berlin empêtrée dans des difficultés économiques (le secteur automobile qui doit se ré inventer) et politiques (le futur départ d’Angela Merkel et le chômage en hausse).

Si les gilets jaunes en 2019 et les grèves récentes ont fait du tort au tourisme français et parisien en particulier, ils n’ont pas freiné les investisseurs qui voient à plus long terme, une France dynamique, qui avance, une France toujours plus attractive.

Qui sont les investisseurs étrangers ?

La part des investisseurs étrangers dans l’immobilier résidentiel ancien augmente régulièrement.

Les Britanniques sont les premiers acheteurs de nationalité étrangère (en région parisienne, en PACA et dans le Nord Pas de Calais), suivis par les Belges, les Allemands et les Italiens.

Les biens achetés par les acquéreurs non-résidents varient selon les nationalités.
Les Italiens privilégient les appartements et principalement les studios, alors que les Britanniques, les Belges et les Néerlandais achètent principalement des maisons.

Outre les nationalités, il existe différents profils d’investisseurs non résidents.

Les expatriés en mission temporaire en France : ils en apprécient, lors de leur séjour, le charme, l’art de vivre, la qualité et le prestige et décident d’investir, souvent pour un investissement locatif dans un premier temps, puis pour un futur pied à terre. Les américains par exemple, investissent à Paris pour le prestige.

Les expatriés étrangers (et Français aussi, d’ailleurs) en mission à l’étranger, quant à eux, cherchent un investissement locatif qui deviendra ensuite une résidence principale ou secondaire. Ils peuvent se décider à distance.

Sans oublier, les Français de retour d’expatriation : Iis n’ont pas forcément investi en France avant de partir à l’étranger (souvent pendant une longue période) et se décident en rentrant en France.

Plusieurs raisons à cela : les taux d’emprunt d’un niveau historiquement bas, comparés aux loyers toujours plus élevés, leur capacité d’emprunt et d’investissement avec des salaires conséquents perçus à l’étranger en tant qu’expatriés, la possibilité de mettre le bien en location très facilement en cas de nouveau départ à l’étranger (le marché étant saturé, trouver un locataire est chose facile).

Concernant l’immobilier de bureaux les investisseurs sont principalement des asiatiques, Coréens en particulier.

Savoir répondre à cette demande.


C’est un métier ! Les chasseurs immobiliers connaissent parfaitement ces différents profils et sont capables de chercher le bien qui convient à chaque type d’investisseur.
Maitrisant souvent l’Anglais au minimum, ils comprennent les spécificités de chacun de leurs clients.

Certains clients vont chercher le « coup de cœur », le charme (immeubles haussmanniens), même pour un investissement locatif ; d’autres vont rechercher au contraire un bien très fonctionnel (ascenseur, proximité des transports, etc.) ou le rendement locatif (de plus en plus difficile à Paris intra muros), et parfois même dans le détail : une salle de bains par chambre (très compliqué à Paris : il faut envisager des travaux), ou les toilettes surtout dans la salle de bains ou pour d’autres surtout à l’extérieur de la salle de bains… ;-)

Certains investisseurs étrangers, par l’intermédiaire de leur chasseur immobilier peuvent acheter après seulement des visites virtuelles, sans venir physiquement à Paris.

Cette relation de confiance permet au chasseur de leur donner toutes les informations nécessaires sur le rendement locatif, l’attractivité d’un quartier, le type de locataire possible dans un quartier donné et le type d’appartements recherchés à la location.

Le chasseur ensuite représente l’investisseur dans les négociations avec le vendeur. Les chasseurs proposent souvent des services annexes, tels que le suivi des travaux, l’ameublement, la décoration de l’appartement et la mise en location par exemple, ce qui permet à l’investisseur d’avoir un service « clé en main » sans se déplacer.

Nathalie BACHELOT et Batrice BILLIARD
Chasseurs immobiliers Paris - A Vos Souhaits !
avossouhaits.paris

Publié le mardi 18 février 2020